MENU

• Les bonhommes de neige sont éternels •

975
0

Pour rester dans l’actualité et dans la saison :D, je voulais vous présenter un merveilleux livre:

« Les bonhommes de neige sont éternels »

de Dedieu

aux éditions Seuil Jeunesse.

C’est l’histoire d’un écureuil, d’un lapin, d’une chouette et d’un hérisson qui étaient tous impatients de retrouver leur cher ami, le bonhomme de neige. Ils passaient de merveilleuses journées en sa compagnie.

Jusqu’au jour où les premiers signes du printemps apparurent… Les premiers bourgeons! Les quatre amis étaient très inquiets pour leur bonhomme de neige, qui ne semblait pas perturbé par l’arrivée des beaux jours. Il aimerait même apprendre à nager, étrange?

Plus les températures augmentaient et plus le Bonhomme perdait de ses forces. Les amis étaient très préoccupés par l’état du bonhomme de neige, jusqu’au jour où il fondit complètement. Ils étaient tous extrêmement tristes.

La tristesse fut de courte durée, car, à l’école, le maître Ours apprit aux quatre amis qu’à la fonte des neiges, l’eau de la montagne coulait naturellement vers la mer! Ils allaient retrouver leur ami!

Ils descendirent vers la mer, se mirent à construire un radeau et partirent à la recherche du Bonhomme. Mais après deux jours de recherche acharnée, ils durent regagner la rive. L’eau et la nourriture commençaient à manquer.

Sur le chemin du retour, un lourd silence pesait quand tout à coup… Ils levèrent les yeux au ciel et virent leur cher ami, le bonhomme de neige, assis sur un gros cumulus.

– » Bonjour les amis! Dès les premiers flocons de neige, je reviendrai parmi vous, j’ai tant de choses à vous raconter. J’ai survolé le Tibet, appris comment fabriquer un cerf-volant, retenu le nom de tous les nuages et le vent m’a raconté la légende du tigre blanc… »

FIN

Notre avis: 5/5

Ce livre est merveilleusement beau! Il est grand, joliment illustré et l’histoire est magnifique… La perte d’un ami (d’un petit compagnon, par exemple) peut être extrêmement douloureuse et difficile. De savoir que d’une manière ou d’une autre il continue d’exister, peut beaucoup aider… Le souvenir est le meilleur moyen de faire exister un être disparu. Ce livre aborde plusieurs sujets de manière poétique et peut être un tremplin pour parler du cycle de l’eau et de la vie…

Les informations pratiques:

Vous pourrez le trouver en librairie pour 18 euros.

« Cette nuit là je ne le vis pas se mettre en route. Il s’était évadé sans bruit. Quand je réussis à le rejoindre il marchait décidé, d’un pas rapide. Il me dit seulement:

-Ah ! Tu es là…

Et il me prit par la main. Mais il se tourmenta encore:

-Tu as eu tort. Tu auras de la peine. J’aurai l’air d’être mort et ce ne sera pas vrai…

Moi je me taisais.

-Tu comprends. C’est trop loin. Je ne peux pas emporter ce corps-là. C’est trop lourd.

Moi je me taisais.

-Mais ce sera comme une vieille écorce abandonnée. Ce n’est pas triste les vieilles écorces…

Moi je me taisais.

Il se découragea un peu. Mais il fit encore un effort:

-Ce sera gentil, tu sais. Moi aussi, je regarderai les étoiles. Toutes les étoiles seront des puits avec une poulie rouillée. Toutes les étoiles me verseront à boire…

Moi je me taisais.

-Ce sera tellement amusant ! Tu auras cinq cents millions de grelots, j’aurai cinq cents millions de fontaines…

Et il se tut aussi, parce qu’il pleurait… »

Antoine de Saint-Exupéry.

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *