MENU

•Paris cité du crime par Cultival•

115
0

Le week-end dernier j’ai eu la chance de découvrir :

Paris, cité du crime

Visite guidée insolite par Cultival

J’avais rdv près de la statue équestre de Louis XIV, près de la pyramide du Louvre. Il faisait un temps incroyable, un vrai bonheur !

J’ai rejoins un petit groupe de visiteurs, j’ai fait la rencontre d’Emmanuel, notre super guide et la visite a commencé.

“Pas de répit pour les enquêteurs du 36 quai des orfèvres, installés sur l’Île de la Cité. Dans ce quartier parmi les plus anciens de Paris, le crime n’est pas une affaire d’époque et chaque siècle a connu sa grande affaire.

Votre guide vous fera découvrir les plus grandes affaires judiciaires qui ont fait frémir le cœur de Paris, du temps de Philippe le Bel jusqu’aux assassins de ce siècle les plus recherchés par la police. Vous démarrerez votre visite aux abords du Louvre, dont les pièces maîtresses ont attiré bien des convoitises, avant de vous diriger vers l’île de la Cité. Vous redécouvrirez ses dédales de ruelles, à la mémoire des personnalités qui ont battu ses pavés. Le long de la Seine, glissez-vous dans la peau d’un profiler et partez avec votre guide en quête de crimes qui ont marqué le Paris du XIV ème au XXI ème siècle.”
Si je vous dis Vincenzo Perrugia… Est-ce que cela vous dit quelque chose ?
Mona Lisa… dite la Joconde ! Non ? Toujours rien…
Laissez moi vous raconter l’histoire du vol de la Joconde au musée du Louvre…
Paris, 1911. Le soleil vient tout juste de se lever et le musée du Louvre se réveille tout doucement. Le personnel s’active et un homme pénètre discrètement dans l’enceinte du musée.
On raconte qu’il est tombé fou amoureux de l’oeuvre de Léonard de Vinci et qu’il s’apprête à la dérober.
Il arrive à se rendre dans la salle où se trouve le tableau. Le décroche et le dissimule pour l’emporter. Il se débarrasse du cadre et enroule la toile pour la transporter plus discrètement.
Il arrive à dévier les barrages de sécurité et à sortir. Il emprunte ensuite un taxi pour se rendre à son domicile.
Il va la conserver deux ans, chez lui. Il tente de la revendre mais mesure assez vite les risques que cela peut engendrer.
Il décide donc de quitter la France pour se rendre en Italie, où il se sent moins traqué.
Il prend rapidement contact avec un marchand d’art en pensant être sous couverts. Le rdv est fixé pour la mise en vente de la toile.
Lorsqu’il s’y rend il se rend compte que c’était un traquenard. Il est accueilli par la police est mis en prison aussitôt.
Suite à ce scandale, le directeur du musée a décidé de démissionner.
On continue la visite en se dirigeant vers la cour carré. On raconte que le 24 décembre 1800, Napoléon Bonaparte et sa famille ont failli périr dans un attentat. Décidément il s’en est passé des choses au Louvre…
On poursuit la visite en passant près du Palais Mazarin. Emmanuel, notre super guide, nous conte l’histoire de la tour de Nesle et ses scandales…
Je ne vous raconte pas tout sinon il n’y a plus rien à découvrir ^^
Nous sommes passés sur le Pont-Neuf et nous avons pu voir le mémorial du massacre de la Saint Barthélémy.
Emmanuel nous a raconté cette histoire effroyable avec tant de passion. C’était captivant…
On apprend aussi qu’à cet endroit-même, Jacques de Molay, dernier grand maître de l’ordre des Templiers, a été brûlé.
On passe par le 36 quai des orfèvres et là je découvre tout un tas d’histoires. Henri Désiré Landru, Marcel Petiot, Mesrine… Des noms qui vous feront froid dans le dos une fois que vous aurez découvert leurs histoires…
On nous raconte l’histoire de femmes comme Catherine Deshayes dite La Voisin, qui confectionnait des poisons et organisait des messes noires secrètes. Durant ces cérémonies ensorcelées, elle égorgeait des enfants pour symboliser la mort du Christ (grosse ambiance…).
On finit la visite en passant devant la cathédrale de Notre-Dame de Paris. On s’aventure dans les petites rues derrière et on découvre la rue Chanoinesse. Cette rue doit son nom aux chanoines qui y habitaient. Ces membres du clergé étaient attachés au service de la cathédrale Notre-Dame à proximité. Une maison de chanoine construite en 1512 est toujours visible au no 24.

En 1387, la rue abritait les établissements voisins d‘un barbier et d’un pâtissier. Le barbier avait pour client des étudiants étrangers logés par les chanoines voisins. Parfois  l’un des étudiants  disparaissait; on le croyait victime de truands très nombreux en cette époque misérable.

Ce furent les aboiements d’un chien, resté plusieurs jours et plusieurs nuits à hurler à la mort devant la maison du barbier dont son maître, un étudiant venu d’Allemagne, n’était pas ressorti, qui donnèrent l’éveil et firent découvrir les procédés criminels de ces deux commerçants.

Pressé de questions le barbier finit par avouer  :  il égorgeait  des jeunes gens puis, par une trappe, basculait les corps dans sa cave qui communiquait avec celle du pâtissier qui en faisaient de délicieux pâtés en croûte.
On garde toujours le meilleur pour la fin n’est-ce pas ?
Je pense que je vous ai mis en appétit et que vous êtes enfin prêts pour aller visiter à votre tour les rues de Paris pour découvrir plein d’autres histoires effroyables…
Notre avis : 5/5
C’était génial ! C’est vraiment tout ce que j’aime… Se promener dans Paris, tout en découvrant son histoire et ses anecdotes. C’est passionnant.
On a tellement de choses à apprendre, Paris est une ville extraordinaire. Je remercie tout particulièrement Emmanuel qui a su nous transporter dans son univers. Un guide passionné et très à l’écoute. Merci pour tout !
Les informations pratiques :

Cette visite insolite vous est proposée par l’agence Cultival, leader francilien des visites culturelles.

Partenaire privilégié de l’Opéra Garnier depuis plus de douze ans, Cultival propose aujourd’hui la visite inédite de plus de 25 institutions et sites culturels à Paris et en Ile de France (la Garde républicaine, le Musée Yves Saint Laurent Paris, La Philharmonie, le Stade de France…). Découverte de coulisses, visites guidées ou balades au sein de monuments habituellement fermés au public, des milliers de visiteurs ont déjà pu profiter des visites Cultival.
Durée de la visite : 1h30
Prix : 9,00€
Cette visite est valable jusqu’au 31 décembre 2019.
Et voici un lien pour pouvoir réserver vos places sans plus attendre : par ici
Cultival

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *