MENU

 Le Pommier de Cali 

5971
0

Après un long moment de silence, je reviens vers vous pour vous présenter ce merveilleux petit livre:

“Le Pommier de Cali”

de Nancy GUILBERT et Cécile VANGOUT

Aux éditions Éveil et Découvertes.

Comme certains ont pu le voir, on traverse une période difficile en ce moment. Alors quand j’ai reçu cette petite douceur, je l’ai tout de suite lu à mon petit koala. Il l’a adoré!

C’est l’histoire de Cali, un petit éléphanteau, qui reçu à sa naissance un pommier de ses grands parents. Comme il ne savait pas s’en occuper, c’est son papi qui en pris soin. Il l’a vu grandir, mais grandir ça prend du temps, pour les arbres comme pour les enfants!

Les saisons ont défilé, Cali a appris à observer et à patienter. Un matin, son papi lui dit de venir voir, il y a une surprise! Ce sont des bourgeons, ils donneront des fleurs et ensuite des pommes!

Un matin il voit une petite boule verte, c’est une pomme! Tous les jours il va observer et veiller sur son pommier. Les pommes vont grossir et rougir…

Il finira par cueillir et croquer ses belles pommes parfumées!

Notre avis: 5/5

Nous adorons cette histoire et surtout ses illustrations! C’est très poétique, on en avait besoin. Ce livre apprend la notion du temps et de la patience aux tout petits. Et je trouve que cette idée de pommier est super chouette, ça me donne envie de faire pareil pour Milian…

Éveil et découvertes est une jeune maison d’édition, qui publie de vrais petits bonheurs! Ils ont toute une gamme de livre CD géniale. Nous avons choisi un autre petit livre que Milian aime beaucoup: “Mais qui donc fabrique les croissants de Lune?”. C’est génialissime, je vous en parle très vite sur le blog…

 Merci Émilie pour votre gentillesse!

Les informations pratiques:

Vous pourrez retrouver ce joli livre sur le site: www.eveiletdecouvertes.com

Il coûte 9€ seulement.

PS: il fallait que je parle un peu de toi mon Lenny… Toi et tes deux frères vous êtes atteints d’une maladie extrêmement embêtante pour des petits enfants. Vous êtes hémophiles! C’est l’angoisse pour nous tous, papa et maman font tout pour vous protéger au maximum, mais on ne peut pas vous empêcher de vivre et de tomber parfois…

Il y a un mois à peu près, papa et maman t’ont emmené à l’hôpital parce que tu n’allais pas bien, tu convulsais. Tu as tout de suite été transféré à l’hôpital Necker pour te faire opérer, tu faisais une hémorragie cérébrale.

Suite à l’opération, tu es plongé dans un coma artificiel pour aider ton petit cerveau à se remettre. Ton état est plutôt stationnaire.

Le 11 novembre, j’étais au rayon jouet avec tata Kiki et Milian. Tata Josette nous a appelé, effondrée, il fallait qu’on vienne à l’hôpital, les médecins ont dit que tu allais bientôt partir. On a fini nos courses, on a foncé pour tout déposer et rejoindre la famille. Le soir je suis venue à l’hôpital pour soutenir papa, maman et le reste de la famille. On est restés jusqu’à 4h du matin. Le lendemain je travaillais. Je t’ai acheté un petit bourriquet pour accompagner ton gros Tigrou au pied de ton lit. Le jeudi soir, après le travail, je suis venue te voir avec tata Laety, tonton Jimmy et tonton Titi. C’était la première fois que je rentrais dans ta chambre, la première fois que je te voyais avec tous tes petits tuyaux. Mon coeur s’est vidé d’un coup! J’ai pleuré en silence, pour ne pas t’inquiéter. La gentille infirmière était là, je lui ai posé mille questions, j’avais besoin de comprendre.

On est resté près de toi, on t’a dévoré de bisous, on t’a parlé, on t’a raconté des bêtises. C’est ce qu’on fait de mieux chez nous! Je te voyais téter ton tuyau qui te permet de respirer. Quand on te parlait des fois tu fronçais des sourcils. Tu étais là, c’était évident!

On est resté jusqu’à 3h dans la salle des parents et on a raconté n’importe quoi, juste pour rire! Ça nous a fait du bien…

Le cœur lourd de te laisser, nous sommes rentrés. Le lendemain, Vendredi 13 novembre, maman m’a envoyé un message: Bébé Lenny vient de se réveiller!

C’était le 14 juillet dans mon cœur, j’étais tellement heureuse! On n’avait plus le droit de rentrer, pour ne pas trop te solliciter, du coup je t’ai acheté des ballons à l’hélium Winnie et je les ai ramené à papa et maman. On n’a pas pu les mettre dans ta chambre, par mesure d’hygiène donc maman les a accrochés au pied de ton lit à la maison. Ils t’attendent!

C’est un vrai miracle selon les médecins, ils n’ont pas vu ça depuis 20 ans! Tu es notre miracle…

Le soir, de terribles évènements frappent Paris! C’est horrible, j’ai peur, mais je n’arrive pas à être pleinement atteinte parce que je suis trop heureuse que tu sois réveillé! Le week-end passe, c’est plutôt calme au boulot. Tous les magasins sont fermés, nous sommes les seuls ouverts je crois. Du coup je me dis que s’il doit se passer un truc, ça sera chez nous!

Les jours passent et tu te rétablis super vite, c’est impressionnant! En milieu de semaine, ils te retirent ton respirateur…

Ils parlent de rééducation à papa et maman vu que ton petit cerveau a été très sollicité.

Samedi 21, j’étais au boulot, le sourire jusqu’aux oreilles. Je reçois plusieurs messages sur mon téléphone mais je ne prête pas attention. Je finis par regarder discrètement et je vois le message de maman. Elle me dit que tu vas partir, que les médicaments pour les convulsions ne font pas effet et que la grosse dose à beaucoup endommagé tes petits poumons. Je suis en colère! Je file passer un coup de file. Tata Christelle me dit que c’est fini, qu’on doit venir te dire au revoir, je suis sonnée je ne comprends pas! Hier tout allait bien… Alors je préviens mes collègues qui étaient au courant et mon responsable me dit de prendre ma pause. J’appelle mami Michoute, elle pleure, je suis dévastée! J’explique à Yannick, mon responsable, que je dois partir à l’hôpital en urgence, il me dit de filer! Je passe récupérer tata Kiki et on rejoint tout le monde. Presque toute ta famille est là, on doit être une quarantaine. Je suis venue te voir, pour te parler, te faire des bisous et te dire que je t’aimais! J’ai pleuré, beaucoup!

Chez nous on rit fort mais on pleure en silence…

On a veillé jusqu’à tard! Je suis rentrée dormir pour être en forme le lendemain… J’avais pris ma journée pour rester près de toi et de toute la famille. Sur le chemin pour venir te voir, tata Christelle m’a appelé pour me dire que tu venais de partir, entouré de papa et maman. C’est le vide total dans mon cœur, le temps s’arrête…

Je passe chercher tata Kiki, on vient te voir mon chat, on arrive!

J’ai les jambes en coton, le cœur vide et la tête qui va exploser!

On rentre et je tombe sur mamie michoute, elle fond en larmes dans nos bras.

J’ai mal…

On monte au premier étage, on tombe sur papa dans le couloir. Tu sais que papa est très timide, très réservé. Il m’a prise dans ses bras et m’a serré super fort. J’en avais besoin, je sentais que j’allais tomber!

On voit maman, je la serre fort contre moi et je lui dis qu’on est là pour elle, qu’on l’aime fort. J’embrasse les tontons, les tatas. Ils t’ont déplacé dans une grande salle pour qu’on puisse te dire au revoir.

Une fois que la famille de papa était passée, j’ai pris le temps de venir avec lui. Il est fort ton papa, tu sais, et extrêmement courageux. Ça m’a déchiré le cœur encore une fois, de voir ta petite tête d’ange. Tu ressembles à une poupée. Tu n’es plus parmi nous mais tu es beau chaton!

Je tiens le coup, je résiste pour ne pas tomber dans les pommes. Je fais mine que tout va bien, mais ce jour là j’ai faillis tourner de l’œil une dizaine de fois.

Le soir venu, les médecins nous ont annoncé que le procureur avait ordonné une autopsie, papa et maman sont très mals. Ils sont venus te chercher…

J’ai pris en main les démarches avec l’institut médico-légal. Je veux pouvoir aider et soulager papa et maman au maximum.

Ça a pris du temps, mais ce matin après bon nombre d’appels, tu vas enfin pouvoir quitter l’institut. On va pouvoir organiser la plus belle des cérémonies pour que tu puisses partir en paix.

Je m’affaire au mieux pour te créer une belle boite dans laquelle on déposera ton doudou et ta tétine, comme maman te l’avait promis, vu qu’on ne peut pas les mettre dans ton petit cercueil. On la cèlera le jour où nous pourrons installer la pierre tombale. Pendant ce temps je vais tout donner pour que papa et maman l’a trouvent parfaite!

Milian était au courant de ce qu’il se passait, je lui ai tout expliqué. Au début il enjolivait un peu les choses, il pensait que ton petit fantôme viendrait et qu’on pourrait te voir. Tout est de ma faute, j’ai trop voulu le protéger parce que j’étais incapable d’affronter cette épreuve.

Alors lundi je lui ai dit, avec les vrais mots… Il a beaucoup pleuré et moi aussi!

Il m’a dit: “C’est trop tard maman, je voulais m’occuper de bébé Lenny moi. Mais maintenant c’est fini, je ne peux plus. C’est trop triste!”

Alors mon petit ange, je te promets que je prendrai soin de papa, maman, Nono et Justin. Je te promets que je ferai tout pour que tu sois fier de nous là haut…

On t’aime de toutes nos forces, jusqu’à la Lune et plus encore…

Embrasse papa pour moi… On t’aime ♥

Tata Adeline.

COMMENTS: 6
  1. décembre 04, 2015 by veronique (monarbremagique) Reply

    quelle douleur! ton récit m’a boulversée, nj’en ai les larmes aux yeux, la pire douleur est de perdre un enfant, des bisous

    • décembre 11, 2015 by Les petits cultivés Reply

      Merci pour tes tendres mots, perdre un enfant c’est la pire chose au monde. Je ne le souhaiterai même pas à mon pire ennemi… Gros bisous à vous 🙂

  2. janvier 26, 2016 by Nancy Reply

    Bonsoir Adeline,

    En faisant des recherches sur mon album, je suis tombée sur votre post bouleversant qui m’a beaucoup émue. Malgré tout, je suis heureuse de lire que mon petit Cali a été là à sa façon pour adoucir un peu votre chagrin.
    Je vous souhaite une belle soirée,
    Nancy Guilbert

    • janvier 27, 2016 by Les petits cultivés Reply

      Bonjour Nancy,
      Je vous remercie pour ce joli message! Votre livre est un petit trésor et je suis convaincue que, même dans d’autres circonstances, il aurait été autant apprécié.
      Bravo pour tout!
      A très bientôt,
      Adeline.

  3. février 21, 2016 by Cécile Vangout Reply

    Bonsoir et merci pour cet article si touchant, je suis heureuse que Cali soit venu apporter un peu de douceur dans ce ciel si gris. Plein de belles pensées…
    Cécile Vangout

    • février 22, 2016 by Les petits cultivés Reply

      Bonsoir,
      Mille mercis pour ce joli message. Et encore bravo pour ce petit trésor!
      Très belle journée.
      Adeline

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *